<< Retourner aux contributions
Santé

Pour un air pur et sain à Talence


Description de votre contribution :

La qualité de l’air dans l’agglomération bordelaise en général, et dans la ville de Talence en particulier, n’est pas bonne. En outre, dès que quelques jours de beau temps sans vent se succèdent, les seuils réglementaires de concentration en polluants dans l’air sont dépassés. Dans une ville comme Talence, l’origine de cette pollution est parfaitement connue. D’une part, le trafic automobile émet des particules fines et ultrafines (véhicules essence et surtout diesel) et des oxydes d’azote (véhicules diesel) ; d’autre part, le chauffage au bois en foyer ouvert émet des particules fines.

 

Les conséquences sanitaires d’une pollution de l’air chronique sont nombreuses :

  • Elle est l’une des causes principales de l’augmentation constante du nombre d’asthmatiques. En France, au XXIème siècle, environ 180 000 personnes décèdent chaque année de cette affection (à comparer aux 60 000 décès dus à la COVID 19). Plus d’un enfant de moins de 15 ans sur 10 est confronté à cette maladie chronique ; et ce chiffre est en constante augmentation…
  • En France, chaque année, plus de 50 000 personnes voient leur espérance de vie réduite de plusieurs mois.
  • De récentes études ont pointé la corrélation entre contagions au coronavirus et taux de pollution atmosphérique ; environ 18 % de la mortalité issue de la pandémie serait associée à la pollution de l’air, qui aurait fragilisé les voies respiratoires et aggravé les infections dues au virus.

 

Pourtant, cette pollution chronique et ses conséquences sanitaires ne sont pas une fatalité. Nous pouvons collectivement agir pour la réduire significativement. D’ailleurs, nous l’avons déjà fait : le premier confinement nous a permis de goûter et d’apprécier un air pur et sain dans notre ville. Pour nos enfants, pour nos anciens, pour nos malades d’affections respiratoires, qui sont les plus affectés par la pollution de l’air, agissons !

 

Les solutions sont connues, et à notre portée. Voici une liste de propositions, non-exhaustive, que la ville de Talence peut mettre en œuvre à son échelle, ou porter à l’échelle de la métropole bordelaise :

  • Mettre en place un dimanche par mois sans voiture (comme sur le modèle de Bordeaux).
  • Sortir de la circulation le parc automobile diesel de la ville de Talence, ou le remplacer par des moyens de transport non-émetteurs de polluants.
  • Interdire la circulation des véhicules diesel les plus polluants dans Talence, tout en accompagnant les propriétaires de tels véhicules à en changer ou à utiliser d’autres modes de déplacement.
  • Interdire le chauffage au bois en foyer ouvert à Talence, tout en accompagnant les personnes chauffant leur habitation de cette façon, à s’équiper d’un dispositif de chauffage peu émissif de particules (insert, poêle, etc.).
  • Encourager et faciliter le plus possible la pratique du vélo : en aménageant des pistes/bandes cyclables partout où cela est possible ; en supprimant les discontinuités entre pistes/bandes cyclables ; en améliorant le marquage au sol ; en mettant en place des infrastructures de protection des cyclistes (transformation des bandes cyclables en pistes cyclables) ; en changeant la signalisation routière, qui donnerait la priorité aux cyclistes aux intersections ; en facilitant l’installation d’infrastructures (places de stationnement, bornes de réparation) et services autour du vélo (vendeurs, réparateurs), etc.


Type d’expression :

  • Proposition / contribution

Niveau de temporalité :

  • Moyen terme (d'ici trois mois à un an)

Publié
Créé il y a 5 mois par Jupiter

Commentez cette contribution